Alumni - Benjamin Vilain et son cabinet en ingénierie pour l'industrie 4.0

Publié le 31/05/2017
BALDWIN Partners Conseil en Ingénierie pour l’Industrie 4.0

L'expérience entrepreneuriale de Benjamin VILAIN, ancien élève de la filière "Engineering Management" (Promotion 2008) aux côtés de son associé Laurent CHEVRIER.  Il nous présente BALDWIN Partners, cabinet de conseil en ingénierie qui accompagne ses clients dans la modernisation de leurs process par les méthodes de l’industrie 4.0. 

Comment est née le projet de création d'entreprise ?

"Mon expérience m’a amené au contact de projets futuristes dans le secteur aéronautique, naval et éolien : des drones volants pour faire des inventaires ou du transport de charges, des exosquelettes pour aider à la manutention, des lunettes de réalité augmentée pour réduire la non qualité ou encore la virtualisation d’éoliennes pour former aux opérations de maintenances et à la sécurité.

En face de ces grandes transformations, la chaîne des fournisseurs (PME et PMI) peinent à profiter des opportunités issues du monde numérique. C’est pourquoi, nous avons créé BALDWIN Partners. Les consultants, aux travers de prestations de conseil en ingénierie, accompagnent nos clients dans leurs transformations industrielles. Ils identifient les technologies de l’industrie 4.0. les plus pertinentes et les mettent en oeuvre pour augmenter la performance de nos clients."

Qu'est ce qu' l'EPF t'a apporté ?

"L’EPF m’a formé sur l’optimisation de la performance industrielle grâce à la majeure Engineering Management . La connaissance des différents corps de métiers acquise à l’EPF est un atout fort pour l’organisation de projet d’amélioration de la performance. L’EPF m’a appris à être curieux des autres corps d’ingénierie et à m’entourer des bonnes compétences."

Pour toi, qu'est-ce qui défini un entrepreneur ?

"Etre entrepreneur c’est un peu comme devenir propriétaire d’un appartement à rénover : on choisit un lieu qui nous plait, on rencontre beaucoup de banques, on fait un crédit sur plusieurs années, on passe beaucoup de temps à faire des travaux sans s’y connaître au démarrage, on fait “ce qu’on veut”, du moment qu’on respecte les voisins, l’administration, la mairie, les impôts, etc...et surtout, on ne quitte pas son appartement du jour au lendemain.

Etre entrepreneur c’est aussi, et surtout, arrêter de louer son temps et construire un projet qui nous tient à coeur."

As-tu rencontré des difficultés ?

"Oui, la première difficulté est la quantité de tâches très différentes à réaliser sur des sujets que je ne maîtrise pas : les assurances, la mutuelle, le juridique, l'immobilier, l'administratif... La deuxième difficulté est de travailler sur des sujets opérationnels et stratégiques en même temps, pour lancer l’activité mais également définir une trajectoire de développement."

As-tu un conseil pour les personnes qui souhaitent se lancer ?

"J’en ai même quatre !

  • Parler de son idée au lieu de la cacher, la confronter au réel, la transformer en projet et s’entourer de compétences pour la développer.
  • La quantité : c’est le volume de tests, de déboires et d’améliorations qui font la valeur des solutions proposées.
  • Pas besoin d’une idée révolutionnaire pour se lancer. Il faut surtout s’investir et travailler fort.
  • Il n’y pas d’échecs : soit on réussit, soit on apprend."

Comme dirait Arnold Schwarzenegger, un culturiste Autrichien devenu Gouverneur de l’Etat le plus riche des USA : "Il est plus facile de réussir la 11e fois que la première".

Quels sont les projets pour la suite ?

"Nous travaillons avec mon associé, Laurent CHEVRIER afin que BALDWIN Partners se développe rapidement à l’international, en particulier dans les pays à la pointe en termes de technologies industrielles."

Consulter le site de BALDWIN Partners