Comment apprendre à innover en école d'ingénieurs ? | EPF Ecole d'ingénieurs

Comment apprendre à innover en école d'ingénieurs ?

Publié le 14/02/2020

La formation à l’innovation et à la recherche fait partie intégrante de l’ADN des écoles d’ingénieurs pour permettre à leurs futurs diplômés de concevoir les technologies de demain. Comment apprennent-elles à leurs élèves à innover dans un monde qui change si vite ? Zoom sur les méthodes qui fonctionnent.

Des nouvelles pédagogies « actives »

Pour apprendre à innover, un élève ingénieur doit développer son autonomie, son ouverture d’esprit, ainsi que sa culture scientifique et technique. Les nouvelles pédagogies dites « actives » l’aide à de responsabiliser et à devenir autonome. La "pédagogie par projet" lui permet d’intervenir sur des cas concrets proposés par des entreprises, en appliquant les savoirs acquis en cours tout en développant la gestion de projet : de la réalisation technique au management d’équipe, en passant par l’étude financière, le marketing, la communication orale et écrite, etc. Cette approche fait émerger des questions, des besoins d’outils, de méthodes et de savoirs.

D’autres approches pédagogiques favorisent « l’agilité à apprendre » et à innover : serious game (apprentissage par le jeu), classe inversée (animations en séance avec des étudiants actifs, à partir de connaissances appropriées en amont du cours), autoapprentissage sur plateforme collaborative, résolution de problèmes complexes en travail collaboratif, etc. A l’EPF, la cellule "IPN-E" (Cellule d’innovation pédagogique numérique étudiants) est composée par des élèves motivés pour s’impliquer dans les projets de transformation pédagogique et numérique de l’école. Elle a pour but d’innover et d’accompagner les enseignants dans leurs projets pédagogiques à l’EPF. Les trois campus de Sceaux, de Troyes et de Montpellier proposent des plateformes technologiques, des "tech labs", pour concevoir et fabriquer des prototypes dans le cadre de projets pédagogiques, d'idées de création de produit innovant ou pour démarrer une activité entrepreneuriale.

L'ouverture sur la recherche

Située au cœur de l’économie, de la connaissance et de l’innovation, la recherche permet également de développer chez les élèves ingénieurs leurs qualités de créativité, de curiosité, de rigueur, de prise de risque et d’autonomie. Des qualités au centre du processus de l’innovation ! Cette confrontation à la recherche ouvre aux élèves-ingénieurs de nouvelles perspectives professionnelles dans les centres de R&D et les start-up. L’exposition des élèves à la recherche s’effectue grâce aux enseignants-chercheurs et aux intervenants extérieurs (CNRS, R&D industrielles…) qui leur transfèrent leurs connaissances et leurs méthodologies, à un parcours pédagogique qui les confrontent à des expériences recherche et aux opportunités offertes par certains stages de 4ème année en laboratoire de recherche avec prise de brevets et/ou la rédaction de publications scientifiques. C’est le cas pour 25 % des élèves EPF. En dernière année d’études, les élèves les plus motivés par la recherche peuvent préparer un Master 2 Recherche et poursuivre ensuite en thèse. 6,5 % des ingénieurs diplômés en France se lancent ainsi dans la préparation d’un doctorat.

Développer l’esprit « test & learn » des start-up

Certaines écoles d’ingénieurs encouragent et accompagnent leurs élèves porteurs de projets entrepreneuriaux. Ainsi, l’EPF inscrit la culture de l’initiative dans le cursus de sa formation d’ingénieur généraliste au travers d’ateliers, cours, tutorat, orientation dédiée, challenges et hackatons. L’école organise, par exemple, pour les élèves de 4ème année le « Challenge 24h Innov Handicap ». Pendant 24 heures, 300 élèves ingénieurs sont mis au défi de trouver des solutions innovantes permettant de faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap sur des thèmes comme l’accessibilité numérique, l’autonomie par le design ou par l’énergie, robot / objet connecté au service du handicap ou mobilité et accessibilité urbaine. L’occasion d’apprendre, d’expérimenter et de s’améliorer en équipe comme on peut le faire au sein d’une start-up ! Les élèves porteurs de projets de création d’entreprise peuvent également bénéficier d’un coaching spécifique ou suivre le MSc Innovation, Creativity & Entrepreneurship, une formation conjointe avec le Groupe ESC Troyes qui allie ingénierie, design et management, et permet d’obtenir un MSc accrédité par la CGE (Conférence des Grandes Ecoles), le diplôme d’ingénieur de l’EPF et le diplôme de l’ESC Troyes (soumis à conditions). Cette formation vise à développer des compétences pluridisciplinaires au service de l’innovation et de la création d’entreprise, en valorisant le mode projet, la mixité des élèves et le travail en équipe. De sérieux atouts que les employeurs apprécient particulièrement à l’heure où les entreprises cherchent à innover pour mieux de distinguer !