Table ronde "Comment vaincre les stéréotypes?" par EgaliPhi

Publié le 29/05/2017

Le 17 mai, l'association EgaliPhi a accueilli pour sa première table ronde plusieurs entreprises dont Devoteam, Engie AC-Consulting ou encore Siemens. La discussion a porté sur les moyens permettant de vaincre les stéréotypes de genre, dans les sphères privée et professionnelle.

Des représentant-e-s d'entreprises engagé-e-s

  • Elodie Barbarin (Devoteam)

  • Sabine Lunel-Suzanne (Engie)

  • Christine Ponchelet (AC-Consulting)

  • Ywendal Tribert (Siemens).

Explication du stéréotype

Le premier objectif de cette table ronde était de définir ce qu'est un stéréotype : Il peut être défini comme un préjugé, une représentation que nous avons parce que nous interprétons la réalité. Jeunes et plus âgés, hommes et femmes, nous avons tous des stéréotypes en tête. C’est pourquoi certains se sentent obligés de cacher la vérité pour se conformer et ne pas se sentir isolés. La première conséquence est que ce mécanisme limite l’expression et le développement des talents, notamment en entreprise, où seule la compétence devrait compter.

Mais selon EgaliPhi, ce ne sont pas des fatalités : une première étape pour les dépasser est de les identifier et les reconnaître. En effet, si l’on sait que notre jugement est influencé par un de ceux-ci, il est plus facile de prendre du recul par rapport à ce que l’on pense.

La lutte doit être faite avec les hommes

Autre point abordé : l'importance de ne pas exclure les hommes de ces actions. En effet, la lutte contre les stéréotypes a surtout visé à avantager les femmes afin de les mettre au niveau auquel elles auraient dû être. Cependant ces mesures doivent faire participer les hommes, qui se sentent parfois lésés par de telles actions, afin d’éviter toute résistance à de tels changements et le renforcement des stéréotypes qu’ils ont déjà. En effet, certains peuvent être ennuyés par la promotion de femmes, même si elles sont bien fondées, car le nombre de hauts postes n’augmente pas. La discussion et laccompagnement sont des facteurs importants dans la conduite du changement. En entreprise, l’image de la "femme requin" pour les femmes haut-gradées revient souvent dans les critiques. L'autocensure est bien souvent un frein à l'avancement de projets.

L’accent a aussi été porté sur l’importance du choix des mots employés dans de telles problématiques, en s'efforçant de distinguer :

  • Egalité et Equité
  • Mixité et Parité
  • Ségrégation horizontale et verticale

Et le slogan vainqueur est...

La force des mots est importante et peut mener à des malentendus. C’est pourquoi, à cette occasion, le slogan vainqueur du concours lancé par l’association auprès des élèves de l'EPF à l’occasion de la Journée International du Droit des Femmes  a été annoncé et s’est vu remettre un prix par Engie :

"La différence est une richesse, l'égalité une nécessité."