Une solution au problème du stockage et de récupération d'énergie à l’EPF Troyes ?

Publié le 10/02/2017
Impression 3D plâtre de mousses d’aluminium

Sur le campus de Troyes, 2 enseignants-chercheurs de l’EPF Troyes travaillent sur une solution au problème de stockage et de récupération d’énergie grâce à l’impression 3D plâtre de mousses d’aluminium.

Julien Gardan et Abdelatif Merabtine, enseignants-chercheurs à l’EPF Ecole d’Ingénieurs à Troyes, collaborent actuellement avec l’UTT et notamment Xiao-Lu Gong pour améliorer la structure de mousses d’aluminium.

Cette étude porte sur la fabrication de mousses métalliques à cellules ouvertes obtenues par un outillage rapide, provenant d’une impression 3D plâtre, et sur l'analyse thermique de cette structure. Le moule a été réalisé avec une des imprimantes 3D du TechLab de l’EPF Troyes : la Projet 460.

Un bi-matériau est préparé en introduisant un matériau à changement de phase (cire de paraffine) dans la mousse métallique. L'objectif est de fournir un matériau bi-structurel pour étudier son comportement thermique pour le stockage d'énergie reposant également sur une géométrie adaptée à l'aide de l'outillage rapide par impression 3D.

Le procédé de fusion bi-matière est étudié expérimentalement afin de déterminer le comportement thermique. De plus, l'effet de la convection naturelle est analysé et discuté. Les résultats montrent que la mousse métallique périodique à cellules ouvertes pourrait constituer une solution potentielle au problème du stockage et de récupération d'énergie.

Un article scientifique international est en cours de publication et l'EPF collabore actuellement avec le centre technique de l’association MICADO pour proposer une nouvelle amélioration structurelle de cette mousse d’aluminium.